Découverte métier : testeur web

Découvrez le portrait de Margot, testeuse web au sein du Service Qualité de Seritech.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

« J’ai 23 ans et j’ai récemment été diplômée d’un Master 2 en rédaction/traduction que j’ai fait à Paris. Je suis donc arrivée dans le sud récemment pour effectuer mon stage de fin d’études, suite à quoi je suis tombée sur une offre de poste de Seritech et me voilà ! »

Tu es testeuse web : en quoi consiste ce métier ?

« Mon métier consiste à tester toutes les fonctionnalités d’un site internet avant qu’il ne soit livré au client : A chaque étape du développement, je suis chargée de vérifier que tout fonctionne correctement, que la mise en page et l’esthétique sont bonnes, qu’aucune faute d’orthographe n’a été oubliée, que les boutons sont ergonomiques et intuitifs, bref que tout est en place et correspond au cahier des charges.

Je dois en fait me mettre dans la peau à la fois du client qui utilisera l’interface d’administration de son site, mais aussi et surtout de ses futurs utilisateurs ! »

Y a-t-il des contraintes ou des difficultés particulières ?

« Alors c’est assez marrant, car sur ce type de poste la principale difficulté est en fait un véritable atout ! Je m’explique : Pour tester un site, il faut se mettre à la place d’un utilisateur lambda qui n’a donc aucune compétence informatique particulière. En ce qui me concerne, je n’ai pas de formation dans ce domaine à l’origine donc c’est plutôt un avantage !

Au final, j’ai toujours une part de doute au moment où il faut déclarer un bug… est-ce lié à moi ou le client aura-t-il le même problème ? En définitive, c’est cette part de doute qu’il faut cultiver car la clé pour être bon dans ce métier, c’est de garder un œil neuf ! »

La journée type d’une testeuse web ça ressemble à quoi ?

« Ici tout est très bien organisé : nous avons tous un planning avec les objectifs de la semaine, donc quand j’arrive le lundi matin à mon bureau, je sais exactement quels tests j’aurai à conduire et pour quel client au cours de la semaine.

Quand je démarre un test, on commence toujours par faire un point avec les développeurs/intégrateurs pour « faire connaissance » avec le projet.

Une fois que j’ai tous les identifiants, le test peut démarrer : il s’agit d’essayer toutes les fonctionnalités, sur tous les navigateurs et sur différents appareils (ordinateur, mobile et tablette). Dès qu’un bug est détecté je fais remonter l’information, et quand c’est réparé, je recommence le test.

Quand les tests sont terminés, je rédige un guide pour les futurs utilisateurs… Etape facile pour moi puisqu’à force de tester je connais les sites par cœur ! »

Est ce plutôt un métier de solitaire ou un travail d’équipe ?

« Il y a plusieurs facettes à ce métier. D’un côté, je travaille en solitaire quand je teste. J’ai besoin de rester très concentrée et je ne communique donc pas beaucoup dans ces moments-là.

En revanche, il s’agit tout de même d’un vrai travail d’équipe car je suis en lien permanent avec les développeurs/intégrateurs, qui sont eux-mêmes en lien permanent avec les chefs de projet. Plusieurs fois par semaine on fait un point pour être certains qu’on avance tous dans la même direction, et surtout en accord avec le cahier des charges ! »

Quels sont les avantages d’avoir un service qualité, et plus particulièrement une testeuse web au sein du Groupe ?

« Cela permet de s’assurer que le produit livré au client ne contient aucun bug, aucune erreur, en résumé que le produit est bien fini, et totalement abouti.

Pour les clients, je pense que c’est un gage de confiance et de qualité supplémentaire : le jour où nous allons livrer le produit, il est prêt à servir !

Pour l’agence, il s’agit d’améliorer en continu le service rendu à nos clients. »

Quelles ont pour toi les qualités requises pour ce poste ?

« Beaucoup de patience !! Le site doit réellement avoir été parcouru de fond en comble, il faut donc à la fois être très patient et très curieux !

Il faut aussi bien penser à tout et donc être également très méticuleux et avoir une grande attention du détail. »

Qu’est ce qui te plait le plus dans ce métier ?

« Chercher la petite bête ! »

Une anecdote ?

« Pas vraiment mais ca viendra sûrement ! »

Le mot de la fin ?

« C’est un métier que je découvre en même temps que je l’exerce… C’est donc assez particulier mais le gros avantage c’est que je ne suis pas prête de m’en lasser ! »